« Le théâtre (…) se sert de tous les langages : gestes, sons, paroles, feu, cris, se retrouvent exactement au point où l’esprit a besoin d’un langage pour produire ses manifestations. »

Antonin Artaud dans Le théâtre et son double

La Drama? Mots-clés … Émotions, symboles, métaphores, imagination, corporalité. Jouer,voyager, explorer, exprimer, écrire des mots-maux, raconter, plaisir. Sensorialité, catharsis, sentiment de liberté … S’inscrire dans une généalogie réelle ou/et imaginaire, être en relations, empathie, altérité, dynamisme, sentiment d’intégration …
Être en mouvement,  acteur, spectateur, auteur, metteur en scène de sa vie.
Vivre et expérimenter ses différentes identités…
Accepter ses ambivalences , choisir la fiction pour se dire, …
Expérimenter un univers en perpétuelles constructions et déconstructions, au cœur de la créativité et de son processus.


Qu’est-ce que la dramathérapie ? Un laboratoire du « vivant »
La dramathérapie utilise le théâtre à des fins thérapeutiques dans un cadre sécurisé.

Avec le corps, la parole, des personnages, des rôles, un texte écrit, des objets, je joue de manière à ressentir, exprimer des émotions parfois cachées, dans l’ombre, et que je n’arrive pas à dire avec des mots.

Par exemple, avec des objets, des tissus, des cartes, je peux raconter un événement et en découvrir des traces cachées, ce qu’il a produit en moi de joyeux ou de douloureux.

La thérapeute m’accompagne dans cette exploration comme si je me retrouvais à l’intérieur d’un pays dont je connais certaines contrées et d’autres moins…ou parfois du tout.

Que je sois seul/e ou au sein d’un groupe, la dramathérapeute m’offre une palette d’outils: des scènes écrites ou à écrire, des histoires vraies ou pas, des contes, des personnages inventés ou ceux de ma vie réelle, des masques, des marionnettes, etc.

J’invente des histoires et j’y incarne les personnages (les rôles), parfois la thérapeute joue avec moi ces créations ludiques et métaphoriques de mon rapport à l’autre, aux autres.

Au cœur de ce voyage :
– je retrouve de la confiance en moi-même et de l’estime vis à vis de moi-même
– j’éprouve du plaisir et de la joie
– j’apprends à me protéger en apprivoisant mes limites et celles des autres
– je me découvre de nouvelles ressources
– j’appréhende la rencontre avec l’autre autrement
– je m’intègre avec qui je suis au sein de la société.

A qui s’adresse la dramathérapie ?
Elle s’adresse à toute personne, enfants, adolescents, adultes, éprouvant des difficultés de tous ordres, pour qui la parole peut être un frein dans l’exploration de ses blocages, où le jeu ne s’invite plus au quotidien.

Elle peut s’exercer en individuel, en groupe ou au sein d’un projet communautaire.
Il n’existe pas de contre-indication. Suivant les pathologies, il peut s’avérer nécessaire  de suivre simultanément un accompagnement psycho-thérapeutique ou psychiatrique.

Drama en pratique
Il est essentiel de savoir qu’il n’est pas besoin d’avoir « fait du théâtre » pour venir à une séance de dramathérapie.

Drama étymologiquement exprime : action,
par extension se mettre en mouvement, de manière à se déplacer par rapport à un événement, une situation,
– et parce que je change de placeje modifie mon point de vue  par rapport à cette situation, cet événement,
– en effet, en m’éloignant ou en m’approchant, je prends de la distance, par rapport à cette situation, cet événement.

Séance individuel ou en groupe 
Au cours d’une première séance, j’évalue avec la dramathérapeute, le nombre de séances à venir en fonction des besoins et des objectifs attendus ( 6 à 12 séances de 1h à 1h30)

De manière générale, une séance évolue en trois temps:
– 1er temps : un échange (besoins présents en lien avec la thématique ou non)
– 2ème temps : un « jeu » pour  ouvrir sur un langage symbolique qui permette à la personne d’avoir accès à ses conflits et à son monde intérieur.
– 3ème temps : un nouvel échange (émotions et ressentis, liens et intégration dans sa réalité propre)

Pour les enfants et adolescents, le jeu en tant que tel est le centre de la séance, pour réactiver cette « espace magiquetout est possible »
le « comme si » cher au théâtre. Emotions et régulations, rapport à l’autre, mis en jeu directement avec le thérapeute.

Diplômé dramathérapeute DTI.
dramatherapie.ch BildungsInstitut à St Gall, prestataire de module reconnu OdA ARTECURA pour l’Examen Supérieur Professionnel en art-thérapie et certifié EduQua.

Agrée ASCA

Membre de l’association Dramatherapie.ch
Membre professionnelle art-thérapeute ARAET ( Association Romande Art, Expression et Thérapie)
Associations membre de l’OdA ARTECURA, l’organisation faîtière des associations suisse de thérapie à médiation artistique.

Code de déonthologie OdA ARTECURA

Pour en savoir plus

traits