Action 5600K, Les artisans de l’ombre

Une action du Syndicat Suisse Romand du Spectacle ( SSRS ) en faveur de la promotion et de la défense des métiers de la scène.

Automne 2010, autour d’une table, au café Lausanne Moudon à Lausanne, nous commencions, avec le photographe Mario Del Curto, à ébaucher ce projet un peu fou: rassembler les professionnels de la scène – dans toute leur diversité – des six cantons romands, afin de sensibiliser à nos métiers et compétences, public, bailleurs de fonds publics et privés et tout opérateur culturel concerné de près (voire de très près) ou de loin (mais jamais si loin que cela) par la scène.

Valérie Humbert (pour le Journal) et Werner Jeker (pour le graphisme) nous ont rejoints dans l’aventure « 5600k les artisans de l’ombre », menée à terme grâce à la conviction et l’engagement forts de chacun.

En effet, « 5600K les artisans de l’ombre » fut un succès, couronné par le lancement de l’opération le 27 mars 2011, Journée Mondiale du théâtre. Paradoxalement, cette réussite fut motivée par la mobilisation suscitée par l’entrée en vigueur de la nouvelle révision de la loi fédérale sur le chômage ce 1er avril 2011

 

Cette action, déclinée en trois volets, a bénéficié d’une couverture optimale par l’accueil chaleureux de nombreux théâtres en Suisse romande, qui se sont appropriés l’opération devenue parfois outil de médiation avec le public.
Ainsi, 18.000 journaux ont été distribués dans une cinquantaine de théâtres en Suisse romande. 17 panneaux panoramiques ont été exposés dans une vingtaine d’entre eux et les 40 portraits réalisés par Mario Del Curto, tirés au format grandeur nature, ont fait l’objet d’une installation dans le cadre du Festival de la Cité à Lausanne (au Théâtre 2.21) ainsi qu’à la Bâtie Festival de Genève (au Théâtre Pitoëff) et au Théâtre Bicubic à Romont (Fribourg) durant cet hiver.
Quelques panoramiques restèrent accrochés au mur de certains théâtres partenaires comme le Théâtre de Carouge et Le Grü/Théâtre du Grütli à Genève durant plusieurs mois. Un autre circulait avec des exemplaires du Journal au Tessin. Des exemplaires du Journal furent déposés à la librairie du Centre Culturel Suisse à Paris et furent également distribués à une partie des professionnels présents à Limoges lors du Festival Les Francophonies 2011 en Limousin.

L’action continue de vivre chez ceux qui la demandent; elle constitue en effet un formidable outil de sensibilisation aux professions de la scène.

Anne-Cécile Moser

Vous désirez obtenir des Journaux?
info@acmosercie.com

 

  • Habilleuse - Cécile Vercaemer-Ingles - Théâtre de Carouge (GE)

    Habilleuse - Cécile Vercaemer-Ingles - Théâtre de Carouge (GE)

  • Artiste de cirque - Estelle Borel - Sion (VS)

    Artiste de cirque - Estelle Borel - Sion (VS)

  • Artiste de rue - Joane Reymond - Genève (GE)

    Artiste de rue - Joane Reymond - Genève (GE)

  • Cintrier - Babar - Comédie de Genève (GE)

    Cintrier - Babar - Comédie de Genève (GE)

  • Chorégraphe - Fernando Carrillo - Sierre (VS)

    Chorégraphe - Fernando Carrillo - Sierre (VS)

  • Cordonnier-bottier - Michel Blessemaille - Grand Théâtre de Genève (GE)

    Cordonnier-bottier - Michel Blessemaille - Grand Théâtre de Genève (GE)

  • Auteur - Camille Rebetez - Porrentruy (JU)

    Auteur - Camille Rebetez - Porrentruy (JU)

  • Scénographe - Sylvie Kleber - Genève (GE)

    Scénographe - Sylvie Kleber - Genève (GE)

  • Directrice - Isabelle Pannatier - Ferme-Asile (VS)

    Directrice - Isabelle Pannatier - Ferme-Asile (VS)

  • Ingénieur son - Stéphane Mercier - Le Locle (NE)

    Ingénieur son - Stéphane Mercier - Le Locle (NE)

  • Vidéaste - Alain Margot - La Chaux-de-Fonds ( NE)

    Vidéaste - Alain Margot - La Chaux-de-Fonds ( NE)

  • Serrurier-metailler - Benjamin Mermet - Opéra de Lausanne (VD)

    Serrurier-metailler - Benjamin Mermet - Opéra de Lausanne (VD)

  • Costumière - Claude Rueger - Lausanne (VD)

    Costumière - Claude Rueger - Lausanne (VD)

  • Musicien - Bill Holden - La Chaux-de-Fonds (NE)

    Musicien - Bill Holden - La Chaux-de-Fonds (NE)

  • Chef d'orchestre - Philippe Krüttli - Saint-Imier (Jura Bernois)

    Chef d'orchestre - Philippe Krüttli - Saint-Imier (Jura Bernois)

  • Machiniste - Bruno Dani - théâtre de Vidy-Lausanne (VD)

    Machiniste - Bruno Dani - théâtre de Vidy-Lausanne (VD)

  • Compositeur - François Marin - La Chaux-de-Fonds

    Compositeur - François Marin - La Chaux-de-Fonds

  • Danseuse- Luce Bertaiola - Delémont (JU)

    Danseuse- Luce Bertaiola - Delémont (JU)

  • Performeur - André Décosterd - La Chaux-de-Fonds (NE)

    Performeur - André Décosterd - La Chaux-de-Fonds (NE)

  • Administrateur - Emmanuel Colliard - Bulle (FR)

    Administrateur - Emmanuel Colliard - Bulle (FR)

  • Chanteur d'opéra - Michel Mulhauser - Fribourg (FR)

    Chanteur d'opéra - Michel Mulhauser - Fribourg (FR)

  • Accessoiriste - Marijo Roniger-Passot - Théâtre Kléber Méleau (VD)

    Accessoiriste - Marijo Roniger-Passot - Théâtre Kléber Méleau (VD)

  • Perruquier- Victor Sanchez - Lausanne (VD)

    Perruquier- Victor Sanchez - Lausanne (VD)

  • Constructeur décor - Louis Yerly - Treyvaux (FR)

    Constructeur décor - Louis Yerly - Treyvaux (FR)

  • Interprète - Yannick Barman - Monthey (VS)

    Interprète - Yannick Barman - Monthey (VS)

  • Metteur en scène - Philippe Morand - Théâtre Alambic Martigny (VS)

    Metteur en scène - Philippe Morand - Théâtre Alambic Martigny (VS)

  • Directeur de compagnie - Patrick Mohr - Théâtre Spirale (GE)

    Directeur de compagnie - Patrick Mohr - Théâtre Spirale (GE)

  • Technicienne son - Karine Guignard - Théâtre 2.21 (VD)

    Technicienne son - Karine Guignard - Théâtre 2.21 (VD)

  • Régisseur plateau - Xavier Thien - Théâtre Am Stram Gram (GE)

    Régisseur plateau - Xavier Thien - Théâtre Am Stram Gram (GE)

  • Dramaturge - Michèle Pralong - GRÜ / Théâtre du Grütli (GE)

    Dramaturge - Michèle Pralong - GRÜ / Théâtre du Grütli (GE)

  • Décoratrice costumes - Isabelle Pellissier - Grand Théâtre de Genève (GE)

    Décoratrice costumes - Isabelle Pellissier - Grand Théâtre de Genève (GE)

  • Régisseur général - Chantal Graf - Grand Théâtre de Genève (GE)

    Régisseur général - Chantal Graf - Grand Théâtre de Genève (GE)

  • Electricien - Thierry Kaltenrieder - Théâtre Vidy-Lausanne (VD)

    Electricien - Thierry Kaltenrieder - Théâtre Vidy-Lausanne (VD)

  • Directeur technique - Alain Ménétrey - Nuithonie (FR)

    Directeur technique - Alain Ménétrey - Nuithonie (FR)

  • Maquilleuse - Julie Monot - Lausanne (VD)

    Maquilleuse - Julie Monot - Lausanne (VD)

  • Marionnettiste - Isabelle Matter - Genève (GE)

    Marionnettiste - Isabelle Matter - Genève (GE)

  • Peintre sur toile - Sylvia Faleni - Vessy (GE)

    Peintre sur toile - Sylvia Faleni - Vessy (GE)

  • Régisseur lumière - Shams Martini - Opéra de Lausanne (VD)

    Régisseur lumière - Shams Martini - Opéra de Lausanne (VD)

  • Eclairagiste - Daniel Demont - Arsenic-Centre d'art scénique contemporain (VD)

    Eclairagiste - Daniel Demont - Arsenic-Centre d'art scénique contemporain (VD)

  • alternatif

    Comédienne - Shin Iglesias- Lausanne ( VD)

Ont contribué au Journal 5600K:

Brice Catherin
Dominique Catton
Danielle Chaperon
Jacques Cordonier
Jacqueline Corpataux
Sylviane Dupuis
Anne Fournier
Valérie Humbert
Daniel Imboden
Yvette Jaggi
Gilles Jobin
Philipppe Macasdar
Denis Maillefer
Mathieu Menghini
Joan Mompart
Andréa Novicov
Martine Paschoud
Geneviève Pasquier
Frédéric Plazy
Jacques Probst
Myriam Prongué
Philippe Saire
Yvette Théraulaz

Avec le soutien de :
La Loterie Romande
La Société Suisse des Auteurs (SSA)
La Fondation Famille Sandoz
Les Coopérative Migros VD-VS-NE-FR-GE
Migros pour cent culturel
Les théâtres de Suisse romande
Le Pool du théâtres romands
Artos
SIG
Le Canton de Vaud
La Ville de Lausanne
Le Canton de Genève
La Ville de Genève
Le Canton de Neuchâtel
La Ville de La Chaux-de-Fonds
Le Canton du Jura
La Ville de Delémont
Le Canton du Valais

Textes extraits du Journal 5600K

  • Nuit Bleue

    Ils disparaissent chaque soir sous l’habit sombre des magiciens de coulisses ;
    à leur ceinture fatiguée, ils ont suspendu des tenailles, des marteaux, des double-mètres et des scies,
    des haches, des revolvers, du fil et des aiguilles
    et rôdent sans voix derrière les décors et chuchotent entre eux dans la nuit d’une ampoule bleue
    chaque soir

    pendant que chaque même soir de l’autre côté du décor
    Juliette sous les lumières fouille d’une lame de couteau le fond de son cœur,
    tourne et retourne le fer dans la plaie et meurt
    chaque soir

    pendant que chaque même soir sous d’autres lumières dans d’autres décors sur d’autres scènes du monde
    le roi Lear et aveugle meurt, et meurt le prince de Danemark mais ailleurs,
    et ailleurs encore chaque soir meurt
    ce roi dans la bataille si démuni qu’il offre contre trois fois rien, le moins du moins d’une cavalerie, son trône, sa couronne, ses chiens, ses femmes et son royaume
    chaque soir

    pendant que chaque même soir dans la nuit d’une ampoule bleue
    chuchotent entre eux, sans voix derrière le décor
    ceux et celles qui en ont habité la face, à leur façon, bien avant quelques comédiens ce soir,
    leur façon d’à coups de clous partout le construire, le décor,
    pour qu’y vivent des princes et des rois,
    et des amoureuses aussi,
    et ceux qui ont braqué sur les rois pour qu’on les voie des projecteurs,
    et celles qui les ont revêtus
    pour qu’on ne les voie pas nus, de costumes de plusieurs couleurs, qu’elles ont cousues,
    et ceux et celles qui d’un seul clin d’œil retirent princes et rois du cœur de la nuit pour les jeter au soleil de midi,
    et les amoureuses aussi, au soleil de midi
    chaque soir

    pendant que chaque même soir on meurt au recto du décor,
    ils sont à son verso réunis autour, comme d’un feu, d’une ampoule bleue
    et se chuchotent entre eux, sans voix, leurs petits et leurs grands malheurs

    auxquels ils survivent, quelquefois,
    mais sans éclat de voix, sans sur eux une lueur,
    car on ne vit pas l’envers du décor comme à son endroit on meurt,
    les amoureuses aussi.

    Jacques Probst

  • Pour que vive la culture en Suisse romande

    Vous avez tous l’expérience d’une représentation, qu’elle soit théâtrale,
    musicale ou chorégraphique. Vous avez été émus, intrigués,
    médusés, séduits, agacés, cédant à une attention fébrile ou à un
    ennui dissimulé. Vous avez chuchoté, soupiré, bâillé, sangloté, vous
    êtes agités sur vos chaises ou avez regretté qu’il n’y en ait pas, vous
    avez peut-être regardé votre montre et vous avez applaudi, poliment
    ou à tout rompre.

    Le spectacle ne s’adresse pas seulement à vous, public qui le recevez,
    mais il est fait AVEC vous dans ce qu’Enzo Cormann appelle l’assemblée
    théâtrale, qui comprend l’ensemble des personnes impliquées
    à la représentation, dans la salle, en scène et en coulisses. En effet,
    le spectacle vivant est un rapport et non un produit, c’est un processus
    plus qu’un aboutissement. On a tendance à oublier la dimension
    collective d’un spectacle en attribuant sa parenté à la créativité d’un
    seul individu, le metteur en scène ou le chorégraphe. Or, celui-ci noue
    un dialogue artistique fructueux avec toute une équipe, composée de
    professionnels agissant souvent dans l’ombre de ceux et celles qui
    occupent le devant de la scène. Savez-vous qu’il peut y avoir jusqu’à
    plus de 100 métiers qui participent à l’élaboration d’un spectacle, à
    sa production, à sa représentation et à sa diffusion ?

    Selon une étude menée par la banque Julius Baer pour la ville de
    Zurich il y a une dizaine d’années, un franc investi dans la culture
    en ramène trois. S’il est admis aujourd’hui qu’il est plus prudent de
    dire que le franc engagé par les collectivités publiques et le sponsoring
    privé se double, il n’en reste pas moins que l’on oublie trop souvent
    que la culture n’absorbe pas que des subventions, mais qu’elle
    génère aussi des ressources et des compétences.

    Ces savoir-faire doivent pouvoir continuer à s’exercer afin de produire
    et créer des spectacles de qualité. Toutefois ces professions sont
    fragilisées par les dernières décisions politiques, notamment par la
    révision de la loi sur l’assurance-chômage votée le 26 septembre 2010
    par le peuple suisse, dont les conséquences sur les métiers du spectacle
    seront sans doute redoutables. C’est dans ce contexte que s’inscrit
    la présente réalisation, menée dans l’urgence à la veille de l’entrée
    en vigueur au 1er avril 2011 des modifications de la loi et afin de célébrer
    de manière originale et fédératrice le 27 mars, Journée Mondiale
    du Théâtre. Mario Del Curto, photographe de scène de renom, a réalisé
    une série de 40 portraits d’hommes et de femmes de tous âges
    représentant chacun, dans tous les cantons de Suisse romande, une
    des professions recensées ( non exhaustivement ) dans le monde du
    spectacle. En complément, parole a également été donnée à différents
    acteurs de la scène culturelle.

    Outre de documenter une situation à l’heure de grands bouleversements
    esthétiques et structurels et de sensibiliser public et politiques
    à ces métiers, l’ambition de ce projet est de rendre hommage
    à ceux et celles, qui d’une manière ou d’une autre, contribuent à
    ce que la culture vive en Suisse romande. La température de couleur
    s’exprime en kelvin, 5600K correspond à la température de la
    lumière du jour et à celle des projecteurs sous le feu desquels nous
    voulons placer ces artisans de l’ombre.

    Valérie Humbert

traits