Forum « Les couleurs de la mort » ( 5-8.10.22)

Le 12 décembre 2018, l’interpellation « La mort c’est tabou, on en viendra tous à bout » de Mme Léonore Porchet, alors députée au Grand Conseil, offre pour la première fois une estrade politique à la mort en pointant du doigt la quasi-impossibilité de simplement parler de la mort ou de se préparer à sa propre mort ou à celle de ses proches.

Fuie ou étudiée, montée en proses ou érigée en dogmes, la mort ne laisse personne indifférent. Quel que soit notre rapport à la mort, ce dernier rendez-vous gagne à être préparé. Or, aujourd’hui, dans les sphères professionnelles comme dans les sphères privées, cette préparation fait défaut.

Dans le but de redessiner les contours d’une politique de santé adaptée aux évolutions et attentes de la société, le but du forum est de créer un dialogue autour de la mort entre les citoyens, les professionnels du domaine socio-sanitaire, les politiques et les représentants de l’Etat.

De manière à récolter des informations ainsi que du matériel de communication, le Forum, Les couleurs de la mort, a été précédé par une démarche de co-construction destinée à lever freins et appréhensions liés à cette thématique, et à impliquer ab initio les divers publics.

Comment faire venir le grand public, l’inviter au partage, détruire ces freins liés à la thématique que sont la peur, le dégoût, le mépris ou l’ignorance ?

« Etre ou ne plus être? Photomaton! »

Un cabinet de curiosité itinérant!

Anne-Cécile Moser, comédienne, metteure en scène, conceptrice et dramathérapeute, propose un projet original. Pour inciter le grand public à un partage sur le thème de la mort, elle l’invite à un étrange voyage, ludique et plein de fantaisie,  au cœur d’un Cabinet de Curiosité itinérant! Et votre propre curiosité face à la mort ?

Avec son équipe artistique, Séverine Blanc, Claude Rueger et Stéphane Millet, Anne-Cécile Moser invite le passant à entrer dans son Cabinet de Curiosité, un lieu étrange, débordant d’objets hétéroclites et singuliers, de costumes, d’accessoires : le théâtre de votre imaginaire !

Guidé par elle et Claude Rueger, le passant élabore une « installation » pour et dans un lieu particulier (!) dont il est le personnage principal. Dernière étape du voyage, le photographe, Stéphane Millet immortalise chaque installation.

Processus surprenants et bouleversant!

Cet ensemble unique de photos, originales et intimes, exposé durant le forum offre au visiteur un dialogue poétique avec ses propres représentations de la mort.

  • « SANS TITRE »

    « SANS TITRE »

    Élégance inconnue. « Je sais exactement ce que je veux »
  • « LE JARDIN DES AMES »

    « LE JARDIN DES AMES »

    Hamlet.Souffrance.Révolte Le Jardin des délices de Jérôme Bosch. Renaissance. Shakespeare. « Être ou ne pas être, telle est la question. Savoir s’il est plus noble de souffrir en son âme les flèches et les coups de la fortune hostile ou bien de s’insurger contre un océan d’ennuis et d’y mettre fin par la révolte… »
  • « LA CAGE A SECRETS »

    « LA CAGE A SECRETS »

    Tranquille. Sourire. Musique. Ma soeur. « …parce que qu’est-ce qu’on en a partagé des secret… …à Marianne »
  • « LUCIFER 1er »

    « LUCIFER 1er »

    Performance. Délivrance. Aventure. Jeu. Qualité. Diablotin. Diable.
  • « TON DEPART PUIS LE MIEN »

    « TON DEPART PUIS LE MIEN »

    Départ. Tristesse. Deuil. « Tempo che passa »
  • « UNE VIE PARSEMEE DE BONHEUR ET DE SOUFFRANCES »

    « UNE VIE PARSEMEE DE BONHEUR ET DE SOUFFRANCES »

    Peur. Espoir. Paix. Paysage apaisant.
  • « COMMUNIQUER AVEC L’INVISIBLE »

    « COMMUNIQUER AVEC L’INVISIBLE »

    Inquiétude. Magie. Lumière. Amour. Lady D. La gabegie.
  • « APERO ! »

    « APERO ! »

    La Vie. Le Passage. L’Inconnu. Une amie : Courageuse. Cynique. Drôle.
  • «  SOMMEIL SANS RETOUR »

    « SOMMEIL SANS RETOUR »

    Maladie. De quoi ? Et quand ? Il ne faut pas que ça arrive trop vite. Un dahlia qui déstresse Sommeil… Enfance.
  • « LE MAGICIEN POILU ET LE SQUELETTE JAGUAR »

    « LE MAGICIEN POILU ET LE SQUELETTE JAGUAR »

    Décédé. Plus vivant. Personne tombée en bas d’une montagne. Quelqu’un en haut qui dévale la montagne. Inconnu. Froid. Grand. Une grande grotte avec quelqu’un de poilu, l’ours.
  • « RETROUVAILLES»

    « RETROUVAILLES»

    Les Ange de la vie. Tristesse. Deuil. Fin. Adieu. Souvenir éternel.
  • « SYMBIOSE ET DANSE EN LIBERTÉ»

    « SYMBIOSE ET DANSE EN LIBERTÉ»

    La vie, côté d’une même médaille. Libération. Tristesse des gens incarnée encore incarnée. Médiumnité. Ça ne tient qu’à un fils. Soudain. La maladie. Profiter avant.
  • « LA REINE DE LA MAFIA »

    « LA REINE DE LA MAFIA »

    Une vie nouvelle. Noir. La peur. La lumière. Les anciens, les parents.
  • « LA JOIE »

    « LA JOIE »

    « La joie parce que je vais revoir les parents qui sont morts depuis longtemps. » Mon grand père, parce qu’avec lui on était tout le temps au cirque. La paix total.
  • « MA MERE »

    « MA MERE »

    Vie. Aventure. Joie. L’île d’Haïti, ma mère. Ma pire angoisse c’est de la voir disparaître. Chez moi, en Haïti, la mort fait partie de la vie et c’est pour cela que les gens n’en ont pas peur.
  • « UN CRANE PARMI LES VIVANTS»

    « UN CRANE PARMI LES VIVANTS»

    Ça se passe de mot. Le crâne. En dialogue. Un grand éclat de rire.
  • «  VIE COLOREE »

    « VIE COLOREE »

    Paix, Sérénité, Tranquillité. Des arbres, une forêt, plein d’animaux, beaucoup de monde. Dans le moment présent, calme, sereine, dynamique. La clé du bonheur.
  • «  L’HARMONIE D’UN INSTANT »

    « L’HARMONIE D’UN INSTANT »

    Religion, Destin, Joie. Le paradis, un endroit où il y a la paix, la prospérité, beau, magnifique, où je vivrais en paix pour l’éternité.
  • « L’AMOUR S’ARRETE PAS AVEC LA MORT »

    « L’AMOUR S’ARRETE PAS AVEC LA MORT »

    Peur, Pas envie, Soulagement. Un lit avec quelqu’un dedans, mes patients, mon père. Un petit silence calmant. Je serais l’amour, un amour calme, présent, chaleureux.
  • « PETITPATAPON »

    « PETITPATAPON »

    Passage, Dégoût, impatience. Le Gramont avec la colombe enneigée. Le squelette, un compagnon permanent. Le mien me rend service tous les jours. Je l’apprécie.
  • « RIEN DE GRAVE »

    « RIEN DE GRAVE »

    Déni. Libération. Normal Quand une personne est Morte on demande : « comment ? » Mais quand un bébé est né on ne se dit pas « comment ? »
  • « QUAND ÇA SONNE C’EST L’HEURE »

    « QUAND ÇA SONNE C’EST L’HEURE »

    Voyage. Passage. Dommage.
  • «  NOUVELLES RENCONTRES »

    « NOUVELLES RENCONTRES »

    La Nuit, la Lumière, Une foule de gens. Une aube, je sors de la nuit, il y a de la lumière et plein de gens. Immatérialité dans la nuit, ça été très vite. Calme, une peu curieux, une rencontre. Si quelqu’un me regardait, je le regarderais.
  • «  SUIVRE SON CHEMIN »

    « SUIVRE SON CHEMIN »

    Liberté, Légèreté, Couleur. Chat, Chien Une forêt bien dense, bien verte. L’ombre des arbres et des feuilles. Sérénité. L’amour.
  • «  HARMONIE »

    « HARMONIE »

    Être en harmonie avec soi, trouver l’équilibre pour que l’esprit soit libre. Spiritualité, Libération-Liberté, L’Union-Le Rassemblement Une cérémonie. Un esprit joyeux, vivant, très volatile, curieux.
  • « LE COMPTE A REBOURS! »

    « LE COMPTE A REBOURS! »

    Histoire, Continuité, Interrogation. Espace cotonneux. La mort. La sérénité. L’empathie. Accueillante. La surprise.
  • « SURVOLER LA STEPPE »

    « SURVOLER LA STEPPE »

    La Fin, Peut-être le début d’autre chose, la Tristesse. Une steppe, on y est bien. Survoler la steppe. Sereine. Le corbeau, légèreté, liberté.
  • «  LE TUEUR EN SERIE DEMON »

    « LE TUEUR EN SERIE DEMON »

    Démon, Temps, Suicidé, Torture. Démon qui torture.
  • «  LE PASSAGE »

    « LE PASSAGE »

    Combat, Lâcher prise, Amour, Ephémère Une main qui apaise.
  • « L ‘APPEL »

    « L ‘APPEL »

    Blanc pur, 7 étages, Fugace Nature déchaînée. Arbres.
  • «  ET ALORS ? »

    « ET ALORS ? »

    Fin, Début, Passage. Comme un saut dans le vide. Un plongeon dans l’eau. Plutôt envie que ce soit joyeux. De l’étonnement. Une excitation.
  • « HALO »

    « HALO »

    Mystère que j’aimerais bien qu’il reste un mystère. Un passage. La paix ! Paix du vieil étang. Ambiance calme. Ecouter le vide.
  • « LE CHEMIN D’UN MONDE A L’AUTRE »

    « LE CHEMIN D’UN MONDE A L’AUTRE »

    Au- delà, Vide, Une Suite. Inerte, Froid, Silence. Un tunnel blanc. Un ange pas surpris. Personne dans un cercueil. Un pasteur dans le devoir et la tristesse.
  • « SUR LA ROUTE »

    « SUR LA ROUTE »

    Lumière, Détente, Détachement. Sur un chemin.
  • « TSCHOU ZÄME »

    « TSCHOU ZÄME »

    Moi je sais pas ce que je pense de la mort. Après c’est fini. De l’eau. C’est pas fini. Un espace infini. Une sirène.

Equipe de réalisation

Conception et scénographie
Anne-Cécile Moser

Décors et accessoires
Séverine Blanc

Costume
Claude Rueger

Photographie
Stéphane Millet

Un chaleureux merci à Béatrice Dolder
pour son soutien si précieux tout au long de ce projet !

Un grand merci au Théâtre du Reflet-Vevey  pour son accueil.

Lieux

  • Samedi 17 septembre 2022 : Yverdon, place Pestalozzi (8h h à 12h)
  • Mercredi 21 septembre 2022 : Lausanne, place Milan ( 9h à 16h )
  • Jeudi  22 septembre 2022 : Lausanne, Maison de quartier des Faverges, (10h30 à 17h)
  • Mercredi 28 septembre 2022 : Lausanne place de la Riponne ( 8h à 16h)
  • Samedi 1er octobre 2022 : Vevey, Théâtre du Reflet, hall d’entrée (8h-16)

Partenaires

  • Palliative vaud (pvd) avec Laure-Isabelle Oggier (présidente du comité)  et Béatrice Dolder
  • La Chaire de soins palliatifs gériatriques avec le Professeur Ralf Jox
  • La Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL | HES-SO) avec le Dr. Marc-Antoine Berthod
  • Le ColLaboratoire (CoLab) l’unité de recherche-action, collaborative et participative de la Direction de l’Université de Lausanne (UNIL)
  • Société d’études thanatologiques de Suisse romande (SET)
  • Institut des humanités en médecine du CHUV (IHM) avec la Docteure Aude Fauvel
  • La Direction générale de la santé (DGS), via l’Office du Médecin cantonal (OMC) avec le médecin cantonal Karim Boubaker